« Sophocle, Shakespeare ou Beckett n’ont rien fait d’autre que de montrer l’impossible du monde, mais ils l’ont fait de façon telle qu’ils ont donné à l’Humanité, par le travail de leur art, par leur investissement dans ce travail, autant de raisons d’espérer que de désespérer. » Jean-Marie Piemme 

 

« On peut aussi construire quelque chose de beau avec les pierres qui entravent le chemin. » Goethe

 

« We work in the dark — we do what we can — we give what we have. Our doubt is our passion, and our passion is our task. The rest is the madness of art. » Henry James

 

« Une respiration après l’autre, Joyce. Une respiration après l’autre. » Joyce Carol Oates

 

« Certaines choses peuvent être exprimées par les mots, d’autres à travers le corps.
Mais il y a des moments où l’on reste sans voix, complètement perdus et désorientés, sans savoir quoi faire. C’est là que commence la danse. »  Pina Bausch

 

« Si vous voulez que vos enfants soient intelligents, lisez-leur des contes de fée. Si vous voulez qu’ils soient plus intelligents, lisez-leur plus de contes de fée. » Einstein

 

« Pourquoi je fais du théâtre ?
Eh bien, je me le suis dit souvent demandé. Et la seule réponse que j’aie pu me faire jusqu’à présent vous paraîtra d’une décourageante banalité : tout simplement parce qu’une scène de théâtre est un des lieux du monde où je suis heureux. Le théâtre m’offre la communauté dont j’ai besoin, les servitudes matérielles et les limitations dont tout homme et tout esprit ont besoin. Dans la solitude, l’artiste règne, mais sur le vide. Au théâtre, il ne peut régner. Ce qu’il veut faire dépend des autres. Le metteur en scène a besoin de l’acteur qui a besoin de lui. Cette dépendance mutuelle, quand elle est reconnue avec l’humilité et la bonne humeur qui conviennent, fonde la solidarité du métier et donne corps à la camaraderie de tous les jours.

Ici, nous sommes tous liés les uns aux autres sans que chacun cesse d’être libre, ou à peu près : n’est-ce pas une bonne formule pour la future société ? » Albert Camus

 

 

« Grave incertitude, toutes les fois que l’esprit se sent dépassé par lui-même ; quand lui, le chercheur, est tout ensemble le pays obscur où il doit chercher et où tout son bagage ne lui sera de rien. Chercher ? Pas seulement : créer. Il est en face de quelque chose qui n’est pas encore et que seul il peut réaliser, puis faire entrer dans sa lumière. »  Marcel Proust

 _DSC0725

 TEMPÊTES! de Shakespeare les 2 et 3 juillet 2015 au Senghor, 1040 Bruxelles

 

 

 

ToTop